La pratique du Judo a commencé, à Culoz, en 1973 sous l’impulsion de quelques anciens judokas (de 35 à 40 ans) qui, devenus parents, rêvaient de faire vivre à leurs enfants les joies qu’ils avaient connues adolescents : une gageure dans un village où le sport phare est le foot-ball et le basket assez peu pratiqué.

                  Mais la bonne volonté ne suffit pas  et ……. très rapidement les problèmes à résoudre surgissent forts nombreux.

  1. Trouver un local : la commune accepte de prêter la « Salle Grenette » petit local multifonctions (environ 100 à 150 m2) peu ou mal chauffé, sans vestiaire et qui devra être libéré après usage (tatamis à poser et déposer à chaque séance)

  2. Trouver de l’argent pour acheter les éléments de tatami : Amédée Verdeau, président d’un club local  (Union Cycliste Culozienne) accepte d’avancer les fonds nécessaires (7000 francs)

  3. Trouver un professeur :  nous en avons un en la personne d’un ancien président de club de la région parisienne, ceinture noire ayant enseigné durant plusieurs années. 

                L’Union Cycliste Culozienne avait été créée en 1966 puis modifiée le 16 avril 1968 (en application d’un arrêté du 19/06/67)  Ses statuts précisaient :

         regrouper amicalement les automobilistes et les motocyclistes (le président était moniteur d’auto-école)

         assurer la pratique et le développement des sports gymnastique,basket,judo et cyclisme

               Le 16 octobre 1973 la Section Judo de l’Union Cycliste Culozienne voit le jour dans l’arrière salle de l’Hôtel de la Gare ( Siège de l’U.C.C.)

                           Président                    Amédée Verdeau

                           Professeur                  Roger Constant (Ceinture Noire, ancien moniteur dans un club de la région parisienne ayant arrêté le judo depuis son arrivée à Culoz il y a quelques années)

               L’enthousiasme des premières semaines a été très rapidement tempéré par la décision prise à Paris : La F.F.J.D.A. récuse le Professeur Roger Constant. Il a été trop longtemps sans enseigner et n’a pas fait valider ses états de service dans les temps impartis (validation qui aurait fait office de diplôme)

               Après de nouvelles démarches nous contactons Alain GILARDI  qui prépare l’Ecole des Cadres et enseigne à Yenne (73). Alain  accepte et commence immédiatement.

                Retour à la case départ avec une nouvelle intervention de la FFJDA : un élève ne peut pas enseigner dans deux clubs différents.

                Nouvelles démarches, nouveaux pourparlers …. Finalement la fédération nous propose Edmond Amurat professeur de judo à OYonnax. (60km de Culoz !!!!) Vu de Paris c’est sans doute la solution miracle. Comble de bonheur, Edmond Amurat ne conduit pas …. Il viendra à Culoz par le train, arrivera vers 18h …. et à 21h30 un volontaire le reconduira en voiture en acceptant de rentrer chez lui vers minuit …. et cela deux fois par semaine le mardi et le jeudi. Très rapidement nous nous rendons compte que la solution nationale est difficile à vivre à cause de l’absence de Métro .  Personne n’y trouve son compte . .Le trésorier du club , quant à lui, trouve que les frais sont considérablement augmentés. D’un commun accord il est décidé de s’adjoindre l’aide d’un jeune (ceinture marron) qui sera couvert par Edmond Amurat. Ce dernier  viendra d’Oyonnax une fois sur deux et Bernard Carasco devenu assistant assurera les cours au quotidien.

Il sera également aidé, occasionnellement par Christian Dagnac ( Ceinture Noire) qui viendra de Seyssel lorsque son emploi du temps le lui permettra.

                En 1975 la municipalité décide la construction d’un gymnase avec chauffage, vestiaires, douches et toilettes. Il sera opérationnel en 1976.  C’est une bouffée d’oxygène pour le Judo!

                                               

                Depuis la création de notre section Judo, nous entretenons d’excellentes relations avec le club d’Aix les Bains. Le Président Balabanis est à la fois un conseiller sûr et un ami. L’équipe dirigeante nous accueille avec sympathie et nous invite régulièrement à leurs entraînements.

C’est à cette époque que le bureau  constate chez Bernard un certain manque de pédagogie. Après des explications quelque peu tumultueuses il  est décidé de se séparer de Bernard.Parallèlement la sagesse nous amène à repenser le système de coopération avec Oyonnax : distance, fatigue, frais financiers.

                 Tout naturellement nous nous tournons vers le Président BALABANIS et lui demandons aide et assistance. Nouvelles discussions, nouvelles démarches et tractations : une demande de rattachement à la Savoie (club de l’Ain allant en Savoie pour les rencontres et compétitions) est refusée : pas question de franchir la frontière !!!

Nous conservons donc notre identité et dans le courant de la saison 1975-1976 René POLLIER ( ceinture noire, professeur diplômé d’Etat)  qui enseigne à Aix les Bains devient également le responsable sportif de Culoz. Il s’adjoint la participation de Jean Claude TETART , ceinture noire du club aixois.  Jean Claude sera aidé par des bénévoles : Jean-Paul Longère ( ceinture noire), Michel CHEVROL (ceinture marron), Claude TERNANT (ceinture marron) .

Jean Claude restera plusieurs années, chapeauté tour à tour par René Pollier, Noël Dehos, Arnaud     

 

                                               Jean-Claude TETART quittera le club en 1986 . C’est Jean Paul LONGERE qui assurera la succession de 1986 à 1994.(date d’une mutation professionnelle qui l’empêchera de poursuivre une collaboration fructueuse pour le club) .

                                               Au départ de Jean-Paul, c’est Noël Dehos qui reprend en main la responsabilité des entraînements et ce jusqu’en 1997

                                               En 1989, le club quitte le giron de l’U.C.C. afin de se mettre en conformité avec les statuts de la F.F.J.D.A .

Au cours de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 28 novembre 1989 le club devient :

                         ARTS MARTIAUX CULOZIENS

La saison 1996-1997 est la dernière année de présidence de Michel Chevrol qui a annoncé sa décision de se retirer. 

Cette assemblée générale entérine le départ de Noêl Dehos.

N'oublions  pas les Présidents qui se sont succédés par la suite Jean-Michel POINGT,  Bernard GRANGER et depuis 2014 Sandrine GIRARDY;

les professeurs Laurent Béard, Aline Bourlez, et depuis 2009 Pascal SCANAVINO.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now